Rébétiko : la mauvaise herbe par David Prudhomme

Rébétiko : la mauvaise herbe par David Prudhomme, Futuropolis.

24 h de la vie de musiciens grecs dans les années 30. Evoluant dans les bas-fonds, ils ne vivent que pour jouer du Rébétiko sur leur bouzouki, une musique populaire qui chante la misère. Entrebouges et fumeries de haschich, il n’est pas rare qu’une bagarre éclate mêlant les musiciens, les spectateurs et les forces de l’ordre. En effet le dictateur Métaxas vient d’instaurer la censure et les musiciens arrêtés sont mis en prison.

Une errance frénétique alternant parfaitement pauses et tensions. Le dessin porte les passions des personnages avec brio. Ajoutons à cela des textes d’introduction et de conclusion ainsi qu’une biblio-discographie qui donnent un côté « sérieux », voire documentaire, pour obtenir un mariage harmonieux entre le plaisir de l’histoire et le plaisir de la découverte.

La bande-dessinée est un art rongé par la loi des séries, dans ce contexte, une œuvre complète et cohérente est toujours appréciée. Ici chacun des éléments pousse vers la même issue : au sortir de la lecture de Rébétiko il ne nous reste plus que l’envie d’écouter du rébétiko.

F. Charreton - Bibliothèque de Rognac